Pour tous les amoureux de la fête ! Découvrez nos articles.
Le blog
Vaisselle biodégradable en fibre de canne à sucre.

La fibre de canne, du sucre bien sûr, mais tellement plus encore...

La fibre de canne à sucre, aussi appelée bagasse est le résidu de canne à sucre après extraction du suc. Cette matière extrêmement robuste passe au four traditionnel et au micro-onde, elle résiste au chaud et au froid. La canne à sucre est 100% naturelle et compostable.

Ci-dessous, tronçons de tiges, la plante sur pied et un champ de cannes à sucre.

La canne à sucre était jusqu'au début du 19ème siècle, la seule source importante de sucre et représente encore, de nos jours, 70 à 80 % de la production de sucre. Avec un volume annuel de production supérieur à 1,9 milliard de tonnes soit environ 570 millions de tonnes de matière sèche c'est une des principales plantes cultivées au niveau mondial.

La canne à sucre récoltée, sous forme de tronçons de tiges, est transportée dans une unité de transformation, le plus souvent une sucrerie pour être traitée. Les tiges sont broyées dans un moulin et produisent un liquide sucré, le jus de canne ou vesou ainsi qu'un résidu fibreux, la bagasse. Le vesou fait l'objet d'une évaporation, conduisant au sirop, puis concentré pour donner le sucre roux, qui sera ensuite éventuellement transformé en sucre blanc dans une raffinerie. La bagasse est composée des résidus fibreux issus de l’écrasement de la canne à sucre coupée pour l'extraction du jus de canne. La bagasse représente environ 30 % du poids de canne coupée amenée en usine.

La production mondiale de bagasse se situe entre 250 et 350 millions de tonnes par an. Environ 60 % de cette production est utilisée comme combustible dans les sucreries pour chauffer les fours et pour la production d'électricité. L'excédent de bagasse non utilisée sert à la fabrication de papier, des panneaux de particules, de nourriture pour le bétail, être valorisé comme base de compost, et de plus en plus pour de la vaisselle biodégradable.

En bagasse c’est cocasse !

La bagasse est utilisée depuis quelques années pour les emballages alimentaires, et aussi pour des assiettes, bols, gobelets, verrines etc.
Ci-dessous, 6 exemples de verrines en fibre de canne. 

En effet, cette utilisation de la bagasse est une bonne alternative au plastique et au polystyrène, car la bagasse n'est pas dangereuse pour la santé, et elle est biodégradable en environ 45 jours. Elle entre parfaitement dans le changement des habitudes de consommation en termes de gestes écoresponsables. L'avantage également de la bagasse est sa résistance à des températures extrêmes, et elle peut donc être congelée ou servir de contenant pour bouillir les aliments. Ne contenant pas de métaux, un produit en bagasse est utilisable au four à micro-ondes. Les emballages alimentaires en bagasse sont compostables. L'utilisation d'un tel produit aurait un impact neutre sur la santé voire positif sur l'environnement.

Fibre de canne et design … tiens donc !

Chez Vaisselle Jetable Discount, nous présentons de plus en plus de produits en fibre de canne.

Sous la poussée d’une consommation davantage écoresponsable et des dispositifs en faveur des matériaux biodégradables, compostables, nous retenons en priorité des articles notamment en fibre de canne. … Des assiettes, des bols, dans plusieurs dimensions qui non seulement sont biodégradables, compostables, résistant à la chaleur, allant au micro-ondes … et dont les formes sont aussi bien classiques que très design.

En effet la tendance à l’utilisation de ces matériaux naturels, biodégradables, compostables, ne passe plus obligatoirement, comme cela l’a été par le passé, par l’adoption d’un style uniforme et obligatoirement austère. Voyez le design de nos bols par exemple, qui sont des modèles de ce que le design bien pensé peut produire. Bio et beau à la fois.
Nous sommes concernés au plus haut point par cette loi et par la biodégradabilité.
D’abord parce qu’il s’agit de notre activité principale et ensuite parce que nous croyons fermement qu’il faut agir pour limiter l’impact de certains de nos comportements afin de préserver notre planète. Parce qu’il s’agit de notre activité essentielle, nous avons déjà entrepris le remplacement de nos gammes « plastiques » par des produits entrant dans le cadre de la loi. Mais surtout nous considérons que cette loi est une opportunité pour donner une seconde vie, une autre raison d’être à la vaisselle dite jetable.


La fibre de canne à sucre est biodégradable, compostable.
Loin de vouloir faire croire à une étude scientifique, chez Vaisselle JD, nous aimons voir et tester par nous même. 

Ci-dessous, un exemple de compostage domestique, réalisé par VJD.

C'est exercice est personnel et n'a pas de valeur scientifique.
3 mois, du 15 mai au 15 aout.
Déchets alimentaires, épluchures, coquilles d’œuf, déchets de jardinage...
Températures entre 20° et 40°. Arrosages réguliers.
Article : Verrine en fibre de canne à sucre.

Ce test a été réalisé dans un composteur amateur, au milieu de nos déchets ménagers. C'est donc un essai en condition Home compost. voir notre article.
On a donc mené une petite expérience avec un bol en fibre de canne à sucre, 100% biodégradable
que nous avons placée au milieu de nos déchets ménagers et observé ce qui se passait.  
Une petite expérience qui n'a pas la valeur d'un test en laboratoire ou d'une étude scientifique.
On commence à voir quelques "attaques" de l'assiette, sans doute l'humidité, les insectes et autres organismes vivants. A J60, le processus de biodégradation est bien entamé ... Dans quelques temps  en étant biodégradable, compostable, cette assiette aura la vertu essentielle de participer à autre chose que son usage initial, par exemple l’amélioration des sols, la fertilisation d’un potager ou d’arbres fruitiers.

Biodégradable DONC Compostable ?

Une vaisselle jetable biodégradable est-elle automatiquement compostable et inversement ? Quelle est la différence entre une vaisselles  assiettes, verrescouverts – biodégradable et une vaisselle compostable ?

La question revient en boucle et les réponses sont souvent confuses. Vaisselle Jetable Discount a fait une compilation sur ce qui se dit et s’écrit, pour vous donner une version juste et simple qui vous aidera à vous repérer.

Ces qualificatifs, biodégradable et compostable, sont définis dans une norme européenne – NF 13432 – qui précise la différence entre compostable et biodégradable. On en reprend les principes :

Biodégradable, c’est la conversion d’un produit en dioxyde carbone, eau et humus. On considère un matériau comme étant biodégradable s’il atteint 90% de biodégradation au bout de 6 mois. Un produit biodégradable se décompose et devient bio-assimilable sous l’action de micro-organismes, de l’oxygène, de la température, de l’humidité et de la chaleur. Il n’y a pas d’obligation sur la taille des particules obtenues.

Tous les produits compostables sont forcément biodégradables mais pas l’inverse.

En effet, pour être compostable un matériau doit respecter des critères supplémentaires. Certains produits biodégradables tout en méritant le qualificatif, sont constitués de composants qui, la plupart du temps avec des additifs présents dans leur composition, vont se fragmenter, se dégrader, dans la nature. Mais pas disparaître totalement sans pour autant être nocifs ou nuisibles.

Un produit compostable ne contient aucun de ces composants. Pour être considéré compostable, le produit doit se décomposer au même rythme que les végétaux. Les articles – assiettes, verres, couverts … - en fibre, pulpe, bois, PLA, ... sont compostables. 

Cela induit aussi que le produit compostable va pouvoir être transformé en un compost de qualité dans une installation industrielle de compostage. Un compostage industriel doit respecter des normes précises (température 75°-80°, taux d'humidité 65-70% et taux d'oxygène 18-20%). Dans ces conditions, le processus de compostage prend environ 12 semaines. Dans un compost "fait maison", la température dépasse rarement les 40° et l'humidité varie selon les conditions extérieures.

Donc, le compostage est l'optimisation du processus de biodégradation. Cela consiste à provoquer et à entretenir, dans les meilleures conditions possibles, ce que la nature fait déjà.

Voilà les différences expliquées entre le biodégradable et le compostable et pour quelles raisons un produit compostable est biodégradable mais pas l’inverse.

Chez Vaisselle Jetable Discount nous sommes très attentifs à ces critères qui vont devenir les nouvelles normes et motiver des comportements davantage écoresponsables. Nous présentons ainsi des articles dans des gammes de produits – assiettesverrescouvertsnappesserviettes - qui présentent des qualités compostables et donc biodégradables


Quelques exemples de temps "estimés" de dégradation... 
Histoire de se faire une p'tiote idée  sur le temps de dégradation des produits courants.
Sac en amidon de maïs : 2 semaines à 2 mois 
Pelures d'orange, de citron ou trognon de pomme : 1 mois 
Morceaux de coton : 1 à 5 mois 
Papier : 2 à 5 mois 
Mouchoirs en papier : 3 mois 
Fibre de canne à sucre : 2 à 4 mois. Suivant les conditions eau/température.
Corde : 3 à 14 mois 
Journal : 3 à 12 mois 
Fruits et légumes : 3 mois à 2 ans 
Allumette : 6 mois 
Chaussette en laine : 1 à 5 ans 
Mégot de cigarette (avec filtre) : 1 à 2 ans 
Ticket de bus ou de métro : 1 an 
Brique de lait (plastique+carton) : 5 ans 
Chewing-gum : 5 ans 
Papier de bonbon : 5 ans 
Chaussures en cuir : 25 à 40 ans 
Tissu en nylon : 30 à 40 ans 
Boîte de conserve : 50 à 100 ans 
Briquet en plastique : 100 ans 
Textiles : 100 à 500 ans 
Canette en aluminium : 200 ans 
Sac plastique : 450 ans 
Emballage plastique d'un pack de 6 bouteilles : 400 ans 
Bouteilles en plastique : 400 ans 
Couches jetables : 500 ans 
Carte téléphonique : 1000 ans 
Polystyrène : 1000 ans 
Bouteilles Verre : 4000 ans 
Pile : 7869 ans 

0070719-0420719.© VJD
Vaisselle Jetable Discount... Les prix, les plus bas toute l'année ! 

 

Nous vous conseillons
Articles similaires