Pour tous les amoureux de la fête ! Découvrez nos articles.
Le blog
Matières PLA - CPLA ... On vous en dit plus !
Published : Categories : Actualités , Tous éco-responsables.

PLA, CPLA...?
Qu’est-ce-que la compostabilité ?
Quelle différence entre OK Compost et Home compost ? 
On vous en dit plus.

PLA, CPLA, biodégradable, compostable …
Dans les mois qui viennent, dès qu’il faudra vous équiper en vaisselle jetable, vous allez être confrontés à ces lettres P.L.A. ou C.P.L. A. … On va alors vous expliquer que ce sont les matériaux d’avenir, ceux qui vont nous rendre « éco-responsables ».  

Vous allez aussi voir apparaître d’autres mots comme « bio-sourcé » ou « bio-plastiques ». Ils seront sans doute associés à d’autres qualificatifs comme « biodégradable » ou « compostable » …
Dans cette jungle des appellations et autres qualificatifs, Vaisselle Jetable Discount vous aide à vous y retrouver, à y voir un peu plus clair.

La loi de transition écologique, obligations et devoirs.

La loi de transition énergétique pour la croissance verte concerne de nombreux domaines. L’habitat, les transports, les énergies fossiles, les entreprises … jusqu’à la vaisselle jetable. Donc à peu près tous les domaines du quotidien sont impactés.
Tout d’abord ces nouveaux matériaux sont là parce qu’ils s’inscrivent à la fois dans des préoccupations écologiques et aussi parce que des dispositions qui entrent dans le cadre de la loi vont être appliquées dès 2020 pour interdire les plastiques conventionnels, ceux qui ne disparaissent que plusieurs centaines d’années plus tard, ceux dont les particules sont ingérées involontairement par des animaux, qui abiment la planète … et la santé humaine.

Pour ce qui est de la vaisselle jetable, la Loi dit ceci : « A partir du 1er janvier 2020, la vaisselle jetable en plastique - gobelets, verres et assiettes jetables après utilisation autrement dit à usage unique - sera interdite. Seule pourra être vendue ou distribuée gratuitement, en vente à emporter ou en consommation sur place, la vaisselle jetable compostable en compostage domestique et constituée pour tout ou partie de matières bio-sourcées. » Plus loin, il est précisé : Le décret du 30 août 2016 précise la teneur en matière bio-sourcée de la vaisselle jetable compostable autorisée qui doit augmenter de façon progressive :50 % en janvier 2020, 60 % en janvier 2025.

PLA, CPLA ... et produits bio-sourcés.

Bon, très bien … et c’est quoi un produit bio-sourcé ? Ce sont des produits industriels non alimentaires obtenus à partir de matières premières renouvelables issues de la biomasse (végétaux par exemple) telles que l'amidon de maïs, la fécule de pomme de terre, les fibres textiles ou de cellulose, ou le bambou... C’est là qu’interviennent – enfin ! - les appellations PLA et CPLA

Le PLA, est l'acronyme anglais d'acide polylactique. C’est un polymère (composé chimique) entièrement biodégradable déjà utilisé pour remplacer les sacs et cabas en plastique jusqu’ici distribués dans les commerces. Le PLA est largement utilisé en chirurgie pour les sutures qui seront décomposées petit à petit sous les effets de l’eau et d’enzymes. Il peut être obtenu à partir d’amidon de maïs et constitue la première alternative naturelle au polyéthylène. Le PLA est aussi de plus en plus utilisé pour les impressions 3D lorsqu’il est sous forme de filaments enroulés en bobines. Il les qualités de ses « défauts ». On pourrait estimer que sa résistance à la chaleur – il ramollit autour de 50° et commence à fondre à 160° - est un handicap. Toutefois pour des articles de   vaisselle jetable cela reste jouable. En plus, ce handicap a une compensation vertueuse puisque, qui dit résistance thermique moins grande dit température de mise en forme moins élevée, dit aussi malléabilité et possibilités de formes infinies … Bien vu pour la vaisselle jetable.

Le CPLA, acronyme anglais de Cristallised Poly Lactic Acid est un PLA auquel est ajoutée de la chaux au moment de la production. Le matériau obtenu est constitué de PLA à 70 à 80%, et de 20 à 30% de chaux, de sorte qu'il puisse résister à la chaleur jusqu'à 85°C tout en restant 100% biodégradable et compostable. 

Biodégradabilité et compostabilité 

De nombreux articles cumulent la biodégradabilité et la compostabilité. La biodégradabilité et la compostabilité d’une matière dépendent de l’environnement dans lequel elle est dégradée. Vu que chaque environnement (compost, sol, eau, mer…) a des températures et des micro-organismes différents, la vitesse du processus de biodégradation variera d’un environnement à l’autre. Par exemple, des bioplastiques biodégradables dans une usine de compostage industriel ne sont pas toujours biodégradable dans de l’eau ou dans le sol ou même encore dans un compost de jardin où les températures sont plus basses. Par exemples, des bioplastiques biodégradables dans une usine de compostage industriel ne sont pas toujours biodégradable dans de l’eau ou dans le sol ou même encore dans un compost de jardin où les températures sont plus basses.

Un compost c’est quoi ?
Le compost est le résultat d’une biodégradation aérobique d’un matériau, c’est-à-dire qui a lieu en présence d’oxygène. Le compost mûr ressemble à un terreau fertile et sa richesse en substances organiques en fait un bon fertilisant pour les sols. En raison des dispositions légales et de la popularité croissante des produits biodégradables comme certains emballages, sacs, vaisselle … la part des déchets compostables devrait considérablement augmenter dans les années futures.

Les matériaux compostables peuvent être transformés en compost utilisable comme fertilisants pour la terre. Il ne s’agit donc plus de déchets mais d’une ressource parfaitement intégrée dans le cycle naturel. En fin de vie, les produits compostables ont un impact environnemental réduit et constituent un choix moderne et durable. En revanche, les nouvelles normes font la différence entre des produits qui sont OK Compost ou OK Compost home.

Quelle différence entre OK Compost et Home compost ?

OK Compost

Les emballages et produits portant le logo OK compost ou OK compost industrial offrent la garantie qu’ils sont biodégradables à 90% en 6 mois dans un centre de compostage industriel. Cette qualité s’applique à tous les composants, matières, encres, revêtement, additifs … Un programme de certification a été mis en place et confié à des organismes comme TÜV Austria (anciennement Vinçotte). Ils donnent leur feu vert pour le droit d’un produit à porter le logo OK Compost.
La température du composteur industriel est souvent comprise entre 55 et 60°C pour mener à bien ce processus qui doit permettre une dégradation du produit. Cela signifie qu’un emballage OK Compost ne peut être placé dans le composteur de votre jardin car celui-ci concerne une autre norme. Celle du OK Compost home.

OK Compost Home

Le compostage domestique (home) est plus lent et aussi plus difficile que celui en milieu industriel. La température dans le composteur d’un particulier y est plus basse, moins contrôlée et moins constante. La certification OK Compost Home reprend les caractéristiques des produits OK Compost avec deux caractéristiques principales différentes supplémentaires : ils sont compostables à des températures inférieures et sont placés dans des contenants domestiques.

Toutefois, il est possible de composter des produits OK Compost dans votre composteur de jardin. Même si la température sera moins élevée et moins constante que dans un composteur industriel, la dégradation se fera. Elle sera éventuellement moins complète ou plus longue, quelques particules subsisteront peut-être, mais cela fera un compost parfaitement utilisable et efficace.

Attention, les termes « biodégradable » et « compostable » sont souvent confondus. Une matière biodégradable peut être dégradée chimiquement par des micro-organismes mais ceci n’implique pas forcément que ce produit fournira du compost de qualité.

La norme européenne concernant la compostabilité d'emballages (EN 13432) exige 4 tests en plus d’une description claire et détaillée du produit :

- test de biodégradation : décomposition chimique du polymère

- test de désintégration : désagrégation physique en infimes particules

- test d'écotoxicité : vérification de l'absence d'impact négatif du produit composté sur les plantes

- vérification des teneurs en certains métaux lourds et en fluor.

Et pour terminer...
un petit mot de l’actualité récente au sujet des plastiques et de leur rejet. Ceux-ci on fait l’objet de quantités d’informations plus ou moins fondées et parfois approximatives. Ainsi on a pu lire que la vaisselle plastique serait interdite le 1er janvier 2020 ou que les coton-tige seraient bannis.

En parcourant les sites officiels à propos de la loi de transition écologique, on constate rapidement que c’est la vaisselle plastique à usage unique qui sera interdite et non celle qui est en plastique réutilisable. Le coton tige lui non plus ne sera pas interdit si sa tige est dans un autre matériau que du plastique.

D’autres objets sont concernés comme les filtres à cigarettes qui sont de gros pollueurs. C’est avec des constats similaires que l’idée de la Responsabilité élargie des producteurs a été mise en place par la communauté européenne. Le texte précise que les États membres doivent s’assurer que les entreprises couvrent les frais engendrés par la collecte de ces produits, notamment le transport, le traitement, la collecte des déchets et la réalisation des objectifs de recyclage. Voir notre blog sur le sujet « Responsabilité élargie des producteurs ».

0070919-0420119 © VJD.
Vaisselle Jetable Discount... Les prix, les plus bas toute l'année !

Nous vous conseillons