Pour tous les amoureux de la fête ! Découvrez nos articles.
Le blog
Pas ce soir Chérie... J'ai Beaujolais !

Pas ce soir Chérie... J'ai Beaujolais !

Les petites nouvelles de Jean-Marc.

Pour Krikri, chaque année, le troisième jeudi de Novembre est un jour sacré ! Avec sa bande de potes des vétérans du club de foot de l’AS Trougny, il fête ça en grandes pompes. Leurs femmes sont au jus, ce soir-là, pas de compromis possible, ils sont tous très occupés…!

C’est dans le local du siège du club que Krikri et ses deux « acolytes » comptent se retrouver vers 19 heures. En attendant, chacun de son côté prépare les festivités… Krikri aux manettes de l’organisation et Titou aux achats de charcutailles. Jojo, lui, s’occupe du Beaujolais et affûte toujours ses mêmes blagues à deux balles mais grâce auxquelles tout le monde se pisse dessus chaque année. Et si on a coutume de dire qu’à Lyon, il y a trois fleuves qui sont le Rhône, la Saône et le Beaujolais, à l’AS Trougny, en fin de soirée, un quatrième prend naissance et s' écoule des « robinets » encore en état de marche…!

Cette année Krikri, budget oblige, compte gagner du temps et surtout … de l’argent ! Il a tout commandé chez Vaisselle jetable discount ! Pratique, tendance et pas cher, même en ayant fait le choix de produits Bio et éco-responsables ! Il a choisi des gobelets carton de différentes tailles (ben oui, avant y’a apéro…), de belles assiettes en kraft, des plateaux en bois et des serviettes à carreaux rouges. Pour lui, l’ambiance du Beaujolais, c’est d’abord la nappe et la serviette Vichy, comme à Villié-Morgon ! Livré en temps et en heure et dans un état impeccable, Krikri se félicite d’avoir choisi vaisselle jetable discount. Enfin, un site à la hauteur de sa passion pour la fête et… le Beaujolais !

L’heure « H » approche…Tout à coup son portable sonne… Apparaît la tête de sa femme qui illumine l’écran (Ainsi que quelques uns de ses doutes encore diffus à ce stade de l’appel…). « Allo mon Krikri, c’est moi, Mamour, je sors du travail, comment ça va ? ». Surpris par l'appel, krikri répond : « Oui, très bien, je suis quasi-prêt, je m’apprête à partir ». Mais Mamour le coupe : « Tu sais, je sais pas trop comment te dire mais … ma mère a fait un léger malaise et je suis inquiète… ». En une fraction de seconde, Krikri voit de gros cumulus envahir le ciel limpide de sa future soirée Beaujolais… Sans voix, il écoute Mamour qui rajoute : « Je sais à quel point c’est ennuyeux pour toi, mais je serai rassurée si tu pouvais aller aux urgences avec Maman pour vérifier que tout va bien. Et comme je suis coincée à la maison avec les enfants, je ne peux pas y aller… ». En l’espace d’une minute le visage de Krikri se décompose ! Plus aucun mot ne sort de sa bouche, ses traits se figent et le désespoir le tétanise ! D’un seul coup d’un seul, sa soirée Beaujolais « tombe à l’eau »... Si ça, c’est pas un comble...

Alors bien sûr, les plus machos penseront que Krikri aurait dû dire à Mamour : « Pas ce soir Chérie… J’ai Beaujolais ! ». Mais Krikri, notre dur au cœur tendre se contente de murmurer avec dépit dans le téléphone un…: « Oh non, pas ce soir Chérie… J’avais Beaujolais ! » (Je vous laisse apprécier la nuance pleine de subtilité différenciant les deux propos…). Et notre Krikri de devoir avertir ses potes déjà sur place : « Allo Jojo ? c’est moi… ». Jojo, déjà « immergé » dans l’ambiance... : « Oh mon krikri, qué passa ? ». Krikri « au bout de sa vie » mais tenant à conserver sa fierté de mâle en perdition avance une "grosse saucisse"...(normal en ces circonstances) : « Je suis coincé, je peux pas venir, un violent lumbago ! ». Jojo, déçu pour lui et usant d'une voix pleine de « sans convictions » croit bon de rajouter amicalement pour le soutenir… : « T’inquiète, on t’en gardera un peu…». Tu parles Charles…

Et voilà notre Krikri en route aux urgences avec la belle-doche sous le bras pour quelques examens d’usages… Assis sur le strapontin d’un long couloir dans lequel défile une armée d’ internes, l’heure tourne et, dans la tête à Krikri, seuls les regrets « coulent à flots »…Tout à coup, un interne au courant du dossier se penche vers lui et lui dit : « Rassurez-vous mon ami, rien de grave, une petite baisse de tension. On termine les papiers et d’ici une heure vous rentrez chez vous avec belle-maman… ». Puis, voulant sans doute faire preuve d’empathie, l'interne rajoute : « Heureusement, on n’est que jeudi, au moins vous pourrez boire un coup de beaujolais ce week-end pour fêter ça… ! ». Eh oui, seul le monde médical possède cette grande faculté consistant parfois à trouver des mots aussi justes que réconfortants…

1 heure du mat’, enfin rentrés à la maison, mamour tombe dans les bras de sa mère. Et, après avoir embrassé son Krikri chéri lui dit timidement mais non sans affection: « Je t’ai gardé un peu de gratin, tu dois avoir faim, t’en veux ? »… Mais pour Krikri, jouant involontairement la carte d’une élégance cachant mal une forme de lâcheté, aucun mot ne sort. Il aurait dû dire : « Non, pas ce soir Chérie… J’avais Beaujolais ! ». Mais Krikri, la tête basse alla se coucher sans « mot dire »…

Moralité : Le troisième jeudi de Novembre, si vous fêtez le Beaujolais, première règle, commandez tout chez Vaisselle jetable discount, vous ne serez pas déçus ! Deuxième règle, dès 19 heures, débranchez votre portable, ainsi, personne ne vous emmerdera ! Puis, quand vous rentrerez chez vous, glissez vous sous la couette tel un félin, sans faire de bruit car on ne sait jamais… Des fois qu’entre deux sommeils, votre Mamour vous « relance »… Et vu votre état, vous seriez peut-être obligé de lui dire : « Oh non, pas ce soir Chérie…J’ avais Beaujolais ! ».

Les p'tites nouvelles de Jean-Marc.
0130919.©-VJD
Vaisselle Jetable Discount... Les prix, les plus bas toute l'année !

Articles similaires