Pour tous les amoureux de la fête ! Découvrez nos articles.
Le blog
Mon p'tit flan au chocolat Bio et sirop d'érable

Découvrez la p'tite recette Bio de Jean-Marc..! test

Flan au chocolat Bio et sirop d’érable

Bonjour à tous, manger bon, sain et Bio, moi, c’est ma devise ! Et pourtant je vous l’assure, je suis un gros gourmand et j’ai horreur de manger triste ! Et pour moi, bien manger, c’est d’abord partager. A commencer par mes recettes… Voilà donc, pour vous, celle de ce petit flan Bio au chocolat et au sirop d’érable

Ça vous tente ? Voyons voir ce qu’il nous faut comme ingrédients.

D’ abord un bon lait végétal Bio et à votre goût : Lait d’avoine, d’épeautre, de soja ou mieux pour un dessert, un bon lait d’amandes Bio. Un lait végétal ? Mais quel intérêt ? Dans un lait végétal, pas de cholestérol, de mauvaises graisses et en prime un IG faible… C’est toujours ça de pris ! Mais attention, choisissez le bien, ne m’achetez pas une brique de marketing...!

Procurez-vous de l’agar-agar… ????? L’agar-agar « quoi c’est » ? L’agar-agar est une algue végétale qui remplace la gélatine (d’origine animale…) et qui vous servira à fixer votre flan. L’agar-agar est donc un produit naturel, top ! Essayez, vous verrez que c’est bien mieux. Et surtout, c’est bien mieux pour tout le monde… !

Bien sûr, dans un flan, il faut du sucre. Et si on essayait autre chose que du sucre blanc ? Pourquoi pas du sucre de fleur de coco ? Moi, j’adore ! D’ abord pour son p'tit goût caramélisé, ensuite pour ses vitamines, ses minéraux et pour finir parce que ce sucre est celui dont la production est la plus écologique... Ah, Ah ! Et vlan dans les dents ! Côté sucre, le vrai conseil reste toutefois, de ne pas trop en abuser… Quel qu'il soit !

Pour ce flan, n’oubliez pas une bonne purée d’amandes Bio. Le genre d'ingrédient bourré de protéines, fer, vitamines et magnésium. C’est sympa la purée d’amandes, et en plus, c’est multi-usages. Par exemple, dans une vinaigrette ça peut remplacer la moutarde... Si, si, ça sert de liant, ça donne un bon goût et le résultat est super bon !

Un bon cacao cru Bio sera indispensable pour ce flan ! Et je précise bien... Cru ! Pas celui de la boite jaune avec le cheval qui gambade ! Un bon cacao cru, c’est d'abord un goût brut exceptionnel et le plein d’antioxydants, magnésium, potassium, phosphore et oligo-éléments… Ah le vrai cacao, pourquoi s’en priver ?

Restons dans le gourmand avec un peu de sirop d’érable venu tout droit du Canada ! Vous connaissez pas ? Attention, le sirop d’érable, c’est un piège... Quand on y goûte, on peut plus s’en passer. Moi, j’suis tombé dedans… Bon OK, c’est pas cadeau mais rassurez-vous, il vous en faudra très peu… Un peu de soja nature en pot pour en terminer avec les ingrédients et nous voilà prêts pour foncer sur la recette. 

Alors, comment on se le fait ce flan ?

Mettez une belle cuillère de purée d’amandes Bio dans un saladier et délayez-la avec 25 cl de lait d’amandes Bio froid. Réservez. Prenez une casserole avec 25 cl de lait d’amandes Bio et versez 2 grammes d’agar-agar (soit la moitié d’un sachet traditionnel de 4gr). Portez doucement à ébullition en remuant et comptez 1 à 2 minutes afin que l’agar-agar fasse son œuvre. Puis, coupez le feu. Versez le contenu du saladier précédent et mélangez le tout. Franchement, jusque là, facile tout ça. Ajoutez alors 2 cuillères à soupe de sucre de fleur de coco Bio, 2 cuillères à soupe de cacao cru Bio et mélangez bien avec un fouet à main. Hummm ! Là je vous garantis que ça commence à sentir bon ! Et voilà, c'est fini ! Il aura fallu 5 minutes ! C’est pas le top ça ? Vous allez vous régaler !

Et puisqu’on est parti avec du beau et du Bio, on va y rester en choisissant judicieusement les bons ustensiles. Côté cuillères, Chez Vaisselle Jetable Discount, on a des cuillères noires ou blanches en CPLA, une matière Bio, agréable, solide et idéale pour la cuisine. Et pour verser notre flan, je vous suggère nos verrines Bio et nos bols en pulpe végétale de canne à sucre qui, à mon avis, seront parfaites ! (J’dis çà, j’dis rien…) Ces petites verrines, je les adore ! Forme ronde, allongée ou carrée, à vous de voir. En tout cas, côté contenance ce sera top, la contenance d’un petit pot de yaourt ou plus si vous êtes... gourmands ou nombreux ! Versez donc votre préparation dans l’une de nos verrines ou bols Bio ! Remplissez-les comme ça vous chante et mettez au frais un petit moment. La prise est rapide. D’ ailleurs vous verrez qu’à peine versée dans les verrines, la préparation commence à figer. L’agar-agar, ça traîne pas ! Au moment de servir, prenez une belle cuillère à soupe de soja nature pour napper votre flan et faites couler dessus une cuillère à café (ou deux…) de sirop d’érable… Ouh ! Un flan au chocolat oui, mais un flan au chocolat Bio, bon et gourmand. !

Avec les proportions de cette recette vous régalerez facilement 4 à 6 convives. Et en plus, si vous voulez, vous les conserverez au frigo pendant deux ou trois jours. Sauf si vous êtes comme moi… Parce que, moi, tant qu’il y en a dans mon frigo, ben,… j’ouvre la porte ! Allez, régalez-vous et à très bientôt pour une prochaine recette… bien Bio et bien gourmande, promis !

Liste des ingrédients : 50 cl de lait d’amandes Bio, 2 grammes d’agar-agar, 1 Cuillère à soupe de purée d’amandes, 2 Cuillères à soupe de sucre de fleur de coco, 2 Cuillères à soupe de cacao cru Bio. Pour le soja nature et le sirop d’érable, dosez à votre goût…Vous voyez, c’est simple, rapide, bon et Bio. N’ajoutez rien, tout est là !

...

Le sirop d'érable, en savoir plus.
Le sirop d'érable est une solution naturellement sucrée, transformée à partir de l'eau d'érable qui est recueillie au début du printemps et est ensuite concentrée par ébullition. La qualité du sirop d'érable produit change à mesure que la saison avance. d'un sirop doré, goût délicat à un sirop très foncé, goût prononcé. des études démontrent que ce changement de ''qualité'' est produit par la quantité de bactéries qui augmente au fil de la saison.

Le sirop d'érable est fabriqué dans les forêts du nord-est de l'Amérique du Nord dont les trois quarts de la production mondiale est au Québec 
La méthode de transformation de l'eau d'érable en sirop était déjà connue et maîtrisée par les populations autochtones du Canada lors de l'arrivée des Européens. On s'en servait en particulier comme aliment tonique, au printemps. De nombreuses légendes amérindiennes mettent en scène le sirop d'érable.
Aujourd'hui, la consommation de sirop d'érable est généralisée au Québec et en Ontario où le sirop est parfois consommé au quotidien, se vendant à un prix relativement peu élevé. Le sirop d'érable est aussi populaire dans des pays comme le Japon ou l’Allemagne en tant qu'aliment exotique rare. Au Canada et aux États-Unis, le sirop peut être remplacé par le « sirop de table », de prix moins élevé, contenant du sirop de maïs et des arômes artificiels. Au Québec, on appelle péjorativement « sirop de poteau » le sirop de maïs ou tout autre type de sirop sucré considéré comme étant inférieur au sirop d’érable.

Récolte de l'eau d'érable.

Les acériculteurs collectent l'eau d'érable essentiellement à la fin de l'hiver ou au début du printemps, suivant les régions, lorsque les nuits de gel sont suivies par des jours de dégel (température diurne positive, journée idéalement ensoleillée, et température nocturne négative) — on appelle cette période la « saison des sucres » ou le « temps des sucres » au Québec. Une entaille (dans la version traditionnelle) permet de récupérer l'eau d'érable, liquide qui contient environ 2 % à 3 % de sucre. Ce sucre (essentiellement du saccharose) provient de la transformation printanière de l'amidon stocké dans les racines de l'arbre, sous l'action d'une enzyme (amylase), dès que la température des racines atteint au moins 1 °C. Au printemps, il monte sous l’écorce, à travers le xylème, dans la totalité de l'arbre afin de fournir l'énergie suffisante pour relancer son métabolisme.
L'eau d'érable (ou sève brute) est différente de la sève élaborée. Celle-ci, nettement plus chargée en minéraux et molécules organiques complexes, ne remonte par les racines que lorsque le métabolisme de l'arbre est relancé. L'arrivée de la sève et de son goût amer marque la fin de la récolte d'eau d'érable.
On ne récolte jamais l'eau d'un érable dont le tronc fait moins de 20 cm de diamètre. La règle générale est donc d'attendre jusqu'à 45 ans après la plantation d'un érable avant de commencer à récolter son eau. Cependant, un érable à sucre peut vivre jusqu'à 300 ans, voire davantage. Il peut donc donner de l'eau à chaque printemps pendant un grand nombre d'années.

Les p'tites recettes bio de Jean-Marc.


0070719-0130119 ©-VJD
Vaisselle Jetable Discount... Les prix, les plus bas toute l'année !