Pour tous les amoureux de la fête ! Découvrez nos articles.
Le blog
Chandeleur, la crêpe s'invite à notre table de fête !

Chandeleur, la crêpe s'invite à notre table de fête !

À la Chandeleur, l'hiver se meurt ou prend vigueur. 

Cette fête est avant tout religieuse et comme beaucoup de célébrations elle trouve ses racines dans des fêtes bien plus anciennes. Elle célèbre la présentation de l’enfant Jésus au Temple et sa reconnaissance comme lumière d’Israël. De lumière à chandelles puis chandeleur voilà pour l’origine étymologique. D’un point de vue davantage spirituel, la chandeleur, fêtée 40 jours après Noël symbolise la pureté et la lumière destinée à éloigner le mal. Et les crêpes avec leur forme ronde et leur couleur dorée représentaient le disque solaire et le retour à la lumière au propre comme au figuré.

On fête les jours qui s’allongent et le retour de la lumière.

Comme beaucoup de fêtes religieuses, la Chandeleur vient d’une fête païenne plus ancienne récupérée par le pape Gélase 1er au Vè siècle, qui institua chaque 2 février une procession avec des chandelles et distribution de crêpes aux pèlerins qui se rendaient à Rome ce jour-là. Cette version, même si elle est contestée, montre comment l’église recyclait les fêtes païennes les plus populaires.

Chez les romains il y avait la « festa candelorum » située sensiblement à la même date que notre chandeleur qui célébrait les jours qui s’allongent plus vite, le retour du printemps avec le soleil qui nourrit la terre ensemencée. 

Chez les Celtes, il existait un rite au sortir de l’hiver en l’honneur de Brigit déesse de la purification et de la fertilité. Les paysans parcouraient leurs champs en portant des flambeaux, priant pour que la terre soit purifiée avant les semailles.  

D'ailleurs, Février tire son nom du verbe latin « februare » qui signifie purifier. On sort petit à petit de l’obscurité hivernale pour aller vers des jours davantage lumineux. 

Un des mythes les plus vivaces nous vient de la fête de l’ours. Depuis l’antiquité jusqu'au moyen-âge, les populations d’Europe du nord célébraient la fin de l’hibernation de l’ours vers la fin janvier, début du mois de février. C’était le moment que choisissait l’ours pour constater si le temps était devenu plus clément. Cette fête était l’occasion de feux de joie et de processions aux flambeaux, de déguisements en ours et de simulacres d’enlèvement de jeunes filles. On dit que l’église chercha longtemps à supprimer cette célébration et qu’elle institua pour cela la fête de la présentation de Jésus au temple. 

L’ours dans les pays d’Europe du nord, est remplacé par le hérisson en Irlande, la loutre en Lorraine ou encore la marmotte aux Etats-Unis et au Canada. Le 2 février, on doit se tenir devant le terrier de la marmotte et attendre que l’animal se manifeste. Si la marmotte sort de son terrier l'hiver s'achèvera bientôt. Mais si la marmotte retourne dans sa tanière, cela signifie que l’hiver durera encore 6 semaines. 

Et les crêpes … d’où viennent-elles ? 

La chandeleur, comme beaucoup d’autres fêtes est accompagnée de rituels et de superstitions. En premier il y a le symbole des crêpes. Leur forme ronde et leur couleur dorée représentaient le disque solaire et le retour à la lumière au propre comme au figuré. Ce jour-là, toutes les bougies de la maison devaient être allumées. Les paysans devaient faire des crêpes à la Chandeleur sinon le blé serait mauvais l’année suivante. Celles-ci étaient confectionnées avec l’excédent du blé de la récolte précédente. Pour garantir que la récolte serait bonne, ils retournaient la première crêpe en la jetant en l’air de la main droite tout en tenant un louis d’or dans la main gauche. C'est aussi la fête de la Chandeleur qui clôt le cycle de Noël. Et, pour marquer cela, c’est le jour « officiel » pour ranger la crèche. Comme souvent on termine une fête par une autre.

007-0420120.©- VJD
Vaisselle Jetable Discount... Les prix, les plus bas toute l'année !

Nous vous conseillons
Articles similaires